Georges Petit, maire de 1925 à 1929, souhaite développer Lambersart en favorisant les liaisons avec Lille. L'avenue du bois de la Deûle tracée sur les pâtures Liébart devait ainsi relier la rue Solférino. Elle prend ensuite le nom de la République comme la place voisine inaugurée en 1930. 

L'école de garçons du Canon d'Or 11 Albert Samain 11 de 1931 est édifiée par l'architecte Albert Baert, qui l'agrandit d'une aile en 1939. En 1956, des artistes du "Groupe de Roubaix" (Jean Roulland, Arthur Van Ecke) et de "l'Atelier de la Monnaie" (Roger Frézin, Claude Vallois, Lyse Oudoire, Jean Brisy, Adolphe Deronne) décorent les dix nouvelles salles de classe de l'étage. 

L'ex école maternelle La Fontaine est bâtie en 1912, rue Kléber. Agrandie en école de filles de 1927 à 1932, elle adopte le nom de sa fondatrice, Eugénie Watteau, qui crée de nombreuses œuvres sociales à Lambersart avec son mari, secrétaire général de la mairie. L'actuelle école maternelle de plein air La Fontaine est construite en 1955. 
Enfin, le nouveau lycée Jean Perrin ouvre en 1960 après le déclassement de la zone militaire autour de la Citadelle. 

L'avenue de la République offre à la vue de séduisantes façades pittoresques et Art Déco des années 1925-1955. L'ancien maire Henri Delécaux lotit la future rue Picavet en 1930 près de son château des Viviers. 

 

Visualisez le panneau de l'Avenue et Place de la République

End of slider