Les travaux ont eu pour but de transformer la salle Malraux en lieu de spectacle, mais aussi d’améliorer l’accessibilité et de procéder à des remises aux normes.

Début juillet commençaient les travaux salle Malraux. Des travaux, qui une fois finis, fin novembre ou début décembre, modifieront la salle en profondeur pour en faire un vrai lieu de spectacle, avec tribunes fixes et fauteuils de cinéma très confortables. Une salle ou un espace ? « On ne sait pas encore car nous avons lancé un sondage sur cette question, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle s’appellera toujours Malraux » a précisé Fouad Laoutid, adjoint aux travaux, lors du conseil municipal d’octobre.

A l’origine des travaux, il y avait une volonté de la ville d’améliorer la visibilité des spectateurs du rez-de-chaussée, d’où des tribunes fixes installées depuis le bas de la scène se prolongeant jusqu’à la mezzanine existante. Mais pour l’élu, à présent, « il n’y a pas un mais trois chantiers, soit l’installation des tribunes, l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite et la remise aux normes de l’ensemble. »

Le nouveau pont scénique

L’installation de tribunes fixes, en cours jusqu’au 30 novembre, permettra à terme de compter 360 places assises, soit les 160 existantes de la mezzanine auxquelles s’ajoutent 200 nouvelles places dont 9 places pour les personnes à mobilité réduite. « Le poids de cette tribune nous a obligés à renforcer le plancher par des poutres métalliques installées en sous-sol sous la dalle de béton », explique encore l’élu.

Le budget de 360 000€ en plus de 110 000 € pour la réalisation d’un ascenseur extérieur et une nouvelle rampe d’accès PMR. C’est le fameux deuxième chantier pour l’accessibilité. Ici, la ville a pris un peu de retard, car en creusant pour bâtir les fondations, les ouvriers ont découverts l’existence d’un vide sanitaire sous l’ancien bassin. « Il a donc fallu couler davantage de béton, entraînant un temps de séchage plus long, expliquant ainsi une partie du retard », souligne Fouad Laoutid, sans oublier que l’approvisionnement des matériaux n’est pas un long fleuve tranquille en cette période de pénurie des matières premières. En revanche, ce qui est sûr, c’est que l’ascenseur sera monté pour fin novembre.

Cela ne va finalement pas entraîner un retard sur le chantier car la fin des travaux d’accessibilité correspondra à la fin des travaux et notamment du troisième chantier, celui de la mise aux normes de l’équipement culturel. Toute l’électricité a été refaite par les agents de la ville. L’éclairage de la salle en LED a également été complètement revu et un vrai pont scénique installé. La mise aux normes du sous-sol a été refaite, avec l’installation de portes coupe-feu et de nouvelles sorties de secours.

D’autres travaux seront également réalisés, mais en 2022, notamment la réfection des loges, la mise aux normes d’accessibilité des sanitaires, et l’aménagement du parking jouxtant la piscine qui devrait être rénové par la MEL.

Nouveau pont scénique

La salle André-Malraux garde son nom

Nous vous avions demandé votre avis sur l’éventualité de changer le nom de la salle André-Malraux à l’occasion des travaux pour la transformer en salle de spectacle. Vous avez été 255 à voter, et la majorité d’entre vous a souhaité conserver le nom salle André-Malraux. Les autres votes se sont répartis entre espace André Malraux, scènes André-Malraux ou encore des propositions où ne figurait pas le nom du premier ministre de la Culture en France.