Le Comité Départemental d’Éducation physique et de gymnastique volontaire, basé à Lambersart, a été labellisé récemment Maison Sport Santé. Objectif : développer l’activité physique des personnes sédentaires.

Proposer à tous les publics du sport pour amener un bien-être physique, psychologique et social : c’est l’objectif des clubs d’éducation physique et de gymnastique volontaire (EPGV), réunis dans une fédération qui est la première fédération française sportive non compétitive. Fitness classique, gym douce, yoga, marche nordique… L’éventail des activités est varié.

Est-ce un hasard ? Alors que le club de gymnastique de Lambersart est le plus important en nombre d’adhérents au nord de Paris, c’est justement à Lambersart qu’est implanté, depuis près de 20 ans, le Comité départemental EPGV Nord.
Présidé par Monique Gryson, il accompagne 75 clubs et 7 000 licenciés aujourd’hui (contre 13 500 avant la crise sanitaire). Comme elle l’explique, ses missions sont plus précisément « la gestion de l’emploi, l’animation du réseau de bénévoles et de dirigeants des clubs, le conseil aux animateurs salariés des clubs, la formation, et le sport santé », au travers de différentes commissions dirigées par des bénévoles.

Stands, ateliers, conférences
« L’objectif sport santé existe ainsi depuis longtemps », continue Margot Cornil, référente Maison Sport Santé au sein du Codep. « Les clubs ou le comité mettent ainsi en place des ateliers spécifiques auprès de publics seniors, de femmes enceintes au sein de maternités, dans le milieu carcéral… Nous proposons aussi des conférences et sommes présents avec des stands d’information ou de tests physiques lors d’événements ».
Avant la crise sanitaire, le Codep EPGV Nord organisait par exemple la manifestation “À vos baskets” à Lambersart, ciblant les écoles mais aussi les adultes avec un objectif de prévention santé. Ces différentes actions ont permis au comité d’être labellisé en mars 2021 Maison Sport Santé conjointement par le ministère de la Santé et le ministère des Sports. « C’est une reconnaissance de notre travail », se réjouit Monique Gryson. La Maison Sport Santé du Codep EPGV Nord a pris le nom de Vital’Santé en Nord.

Des permanences en mairie
Avec cette labellisation, une nouveauté s’est ajoutée à ce qui existait déjà : la proposition de consultations
et d’accompagnement pour toutes les personnes sédentaires qui n’ont pas pratiqué d’activité physique depuis longtemps, mais aussi spécifiquement pour celles qui bénéficie d’une prescription médicale pour de l’activité physique adaptée dans le cadre d’une maladie chronique ou d’une affection de longue durée.
Pour les conseiller dans leur reprise d’activité physique, des permanences mensuelles avec des consultations sur rendez-vous seront mises en place prochainement, notamment en mairie de Lambersart à partir du 2 février.
« On y proposera un entretien sur les besoins et les motivations de la personne, un questionnaire d’évaluation du niveau d’activité physique, et des tests physiques, avant de diriger la personne vers
l’activité physique adaptée ou le club qui lui conviendra
», précise Margot Cornil. « Un suivi est également prévu ». Une bonne idée alors que la crise sanitaire a favorisé la sédentarité, et tous ses impacts négatifs sur la santé, et que les clubs de gymnastique peinent à faire revenir le public.

 

Permanences en mairie le 1er vendredi de chaque mois, de 8h30 à 12h, à compter du 4 février. Prenez rendez-vous auprès de Margot Cornil au 06 88 52 85 52.

Pour tous renseignements : Codep EPGV Nord, 03 20 13 04 31.

Les Maisons Sport Santé

Les Maisons Sport Santé ont été créées en 2019 par l’État, pour favoriser l’activité physique des personnes en bonne santé n’ayant pas pratiqué de sport depuis longtemps, ou jamais, et des personnes souffrant d’affections chroniques et de maladies de longue durée. L’objectif est d’en créer 500.
Il en existe 288 aujourd’hui en France, dont 4 dans la métropole lilloise, chacune avec ses spécificités.